Questions des lecteurs : Mon bibliothécaire m’a dit que j’étais usagé ! Que je n’avais qu’à consulter les notices opaques car il devait aller faire les magasins !

Question n°553 de Lance Lelo, 105 ans – Mon bibliothécaire m’a dit que j’étais usagé ! Que je n’avais qu’à consulter les notices opaques car il devait aller faire les magasins ! Mais de qui se moque t-on ?! Je refuse de me laisser insulter plus longtemps.

qdl

Diantre, Lance ! Rangez immédiatement cette épée et asseyez-vous un peu ; nous allons vous expliquer.

Point d’insulte, point d’affront : un usager n’est pas une personne bonne à jeter. C’est au contraire un individu très recherché dans les bibliothèques publiques. En fait, les usagers sont tout simplement les lecteurs, les bouquineurs, les cinéphiles, les mélomanes, les surfeur2.0…  qui fréquentent nos bibliothèques !

pointinghatman-800px

Si votre bibliothécaire préféré vous a conseillé de consulter les notices du catalogue OPAC (Online public access catalogue), c’est justement parce qu’il n’est pas opaque. Sur les ordinateurs mis à votre disposition, vous pourrez faire des recherches diverses et variées sur les collections de la bibliothèque : cherchez-vous le dernier roman d’Amélie Pasdetombe ? Bingo ! Le catalogue vous dira si le document a été acheté par votre bibliothèque, si il a été emprunté par un autre lecteur, où il est rangé…

Pour résumer, votre OPAC, c’est votre moteur de recherche. Le Google des livres de la bibliothèque. La boule de cristal de la diseuse de bonne aventure de la roulotte place du marché :  » Je voiiiiiiis… je voiiiiis un livre… avec des pages… « 

crystal_ball-800px

Quant aux magasins, ce ne sont, bien entendu, pas des commerces. Ne vous attendez pas à voir revenir votre ‘thécaire avec les derniers articles en solde de la boutique d’en face.

Bien sur que non. Dans le sombre royaume des bibliothèques, les magasins sont des couloirs sombres, remplis d’étagères ou de compactus effrayants auxquels vous n’avez pas accès.

Un lieu secret et mystérieux…

Bon, d’accord, c’est un prolongement de la bibliothèque. Un espace supplémentaire où ranger des collections qui ne peuvent pas être consultées en libre service (docs anciens ou fragiles) ou parce qu’elles sont peu consultées par le public.

Foi de menteor.

scgcvlp-800px

 Pour vous simplifier la vie en bibliothèque, retenez que :

Un fonds, c’est pas un fond.

Un OPAC n’est pas opaque.

L’enfer n’est pas vraiment l’enfer.

Un magasin est loin d’être un magasin.

Une cote n’est pas une côte.

Un désherbage n’est pas un désherbage.

Un champ n’est surement pas un champ.

Un index n’est pas un index.

anonymous-pointing-hand-1-800px

De rien.


Pour le reste, l’Infra-Monde vous conseille de découvrir le célèbre « dictionnaire du diable des bibliothèques » – malheureusement plus mis à jour depuis longtemps.

 

Publicités

2 réflexions sur “ Questions des lecteurs : Mon bibliothécaire m’a dit que j’étais usagé ! Que je n’avais qu’à consulter les notices opaques car il devait aller faire les magasins ! ”

  1. Ping: Questions des lecteurs : Mon bibliothéca...
  2. Ping: Questions des lecteurs : Mon bibliothéca...

Un ptit mot sur l'animation ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s