Tous les articles par Hihn

Tu ne peux pas attendre toute ta vie que souffle un vent nouveau...

Animation en bibliothèque – Contes d’Amérique du Sud

Animation en bibliothèque – Les contes d’Amérique du sud

Animation proposée par Morgane

  dsc_0444

Dates, durée : 45 minutes

Public visé :  CP-CE1

Objectifs de l’animation : Faire découvrir un pays/continent, faire découvrir des contes d’ailleurs. Créer découvrir les bases de la structure d’une histoire.

Partenaires : néant

Matériel nécessaire : une carte du monde, les fiches du jeu.dsc_0445

Documents utilisés : Le singe et de l’épi de Mais ; Le berger qui voulait un enfant ; Les petits singes du Rio Negro.

Description :

Je commence la séance avec des questions sur l’Amérique du sud : Qu’est ce qu’un continent ? Qu’est ce que le nord et le sud ?…  Puis nous essayons de la situer sur la mappemonde.

Nous essayons ensuite de comprendre ce qu’est un conte et quelle est sa structure (situation initiale, élément perturbateur, péripétie /action) : un conte est il une histoire vraie ? Connaissez-vous des contes ? Par quelle formule commencent les contes ?…

dsc_0443

Nous finissons par un petit jeu : La fabrique à histoires (qu’ils finiront à l’école). Pour cela j’ai créé plusieurs types de cartes ainsi qu’un fiche de trame d’histoire.

Les enfants vont donc devoir choisir un héros, un but, un adjuvant ou un  opposant, une action. Grace à ces cartes et à la fiche « trame », il pourra créer sa propre histoire !

dsc_0446

Note 1 : Entre chacune des étapes de cette animation, je lis un conte d’Amérique du sud.

 

NOTE de Hihn : La BNF propose aussi un atelier de création de contes.

Animation en bibliothèque – Construire son jeu vidéo

Animation en bibliothèque – Construire son jeu vidéo

nouveau jeu constructeur

Animation (titre et thème) : Construire son jeu vidéo

Dates, durée :

Public visé : Ados

Objectifs de l’animation : essayer sans codage de construire un jeu de plateforme basique

Partenaires : néant

Matériel nécessaire : Ordinateurs avec connexion internet

Documents utilisés : /

Description : Essayez de concevoir les bases d’un jeu de plateforme type super mario (version game boy).

Ce site là vous propose de créer votre propre jeu, sans utiliser de code. Le site est en anglais, mais le tutoriel est très explicite. Si besoin, reprenez le tuto’ en l’adaptant  en français « étape par étape »

A vous d’jouer !

 

Questions des lecteurs : Mon bibliothécaire m’a dit que j’étais usagé ! Que je n’avais qu’à consulter les notices opaques car il devait aller faire les magasins !

Question n°553 de Lance Lelo, 105 ans – Mon bibliothécaire m’a dit que j’étais usagé ! Que je n’avais qu’à consulter les notices opaques car il devait aller faire les magasins ! Mais de qui se moque t-on ?! Je refuse de me laisser insulter plus longtemps.

qdl

Diantre, Lance ! Rangez immédiatement cette épée et asseyez-vous un peu ; nous allons vous expliquer.

Point d’insulte, point d’affront : un usager n’est pas une personne bonne à jeter. C’est au contraire un individu très recherché dans les bibliothèques publiques. En fait, les usagers sont tout simplement les lecteurs, les bouquineurs, les cinéphiles, les mélomanes, les surfeur2.0…  qui fréquentent nos bibliothèques !

pointinghatman-800px

Si votre bibliothécaire préféré vous a conseillé de consulter les notices du catalogue OPAC (Online public access catalogue), c’est justement parce qu’il n’est pas opaque. Sur les ordinateurs mis à votre disposition, vous pourrez faire des recherches diverses et variées sur les collections de la bibliothèque : cherchez-vous le dernier roman d’Amélie Pasdetombe ? Bingo ! Le catalogue vous dira si le document a été acheté par votre bibliothèque, si il a été emprunté par un autre lecteur, où il est rangé…

Pour résumer, votre OPAC, c’est votre moteur de recherche. Le Google des livres de la bibliothèque. La boule de cristal de la diseuse de bonne aventure de la roulotte place du marché :  » Je voiiiiiiis… je voiiiiis un livre… avec des pages… « 

crystal_ball-800px

Quant aux magasins, ce ne sont, bien entendu, pas des commerces. Ne vous attendez pas à voir revenir votre ‘thécaire avec les derniers articles en solde de la boutique d’en face.

Bien sur que non. Dans le sombre royaume des bibliothèques, les magasins sont des couloirs sombres, remplis d’étagères ou de compactus effrayants auxquels vous n’avez pas accès.

Un lieu secret et mystérieux…

Bon, d’accord, c’est un prolongement de la bibliothèque. Un espace supplémentaire où ranger des collections qui ne peuvent pas être consultées en libre service (docs anciens ou fragiles) ou parce qu’elles sont peu consultées par le public.

Foi de menteor.

scgcvlp-800px

 Pour vous simplifier la vie en bibliothèque, retenez que :

Un fonds, c’est pas un fond.

Un OPAC n’est pas opaque.

L’enfer n’est pas vraiment l’enfer.

Un magasin est loin d’être un magasin.

Une cote n’est pas une côte.

Un désherbage n’est pas un désherbage.

Un champ n’est surement pas un champ.

Un index n’est pas un index.

anonymous-pointing-hand-1-800px

De rien.


Pour le reste, l’Infra-Monde vous conseille de découvrir le célèbre « dictionnaire du diable des bibliothèques » – malheureusement plus mis à jour depuis longtemps.

 

Animation en bibliothèque – La Théâtralisation (présentation de romans)

Animation en bibliothèque – La Théâtralisation

(Présentation de romans)

Dates, durée : 45 min

Public visé : Ados

Objectifs de l’animation : Présenter un roman de manière originale

Partenaires : /

Matériel nécessaire : Feuilles, stylos

Documents utilisés : les romans à présenter

Description  : Nous nous demandions avec une collègue « ados » comment impliquer les ados pour une rencontre auteur. Une de nos idées est la Théâtralisation.

Par groupes, les ados devront présenter un extrait de roman en le « jouant » façon théâtre.  Ils auront le choix entre deux ou trois extraits sélectionnés par la bibliothécaire. Puis à eux de trouver le style dans lequel ils veulent présenter le texte :  impro, humour, tragédie…

Animation en bibliothèque – Le roman photo

Animation en bibliothèque – Le roman photo

Animation complétée par Fanny

Animation (titre et thème) : Le roman photo

Dates, durée : 4 à 5 séances

Public visé : CM/Ados

Objectifs de l’animation : S’approprier un texte, découvrir la narration

Partenaires : néant

Matériel nécessaire : Un appareil photo, un ordinateur

Documents utilisés : livres romans-photos (Vous pouvez vous servir du J’aime lire max ! n°198 de juin 2015)

/Volumes/DLI/DLIN/DLIN0198/8-BAT/DLIN0198_COUV/COUV 198.indd

+Description :

Une bibliothécaire de Paris m’avait parlé d’une animation : le roman photo. Elle avait fait ça avec un petit groupe : dans un premier temps, ils avaient découvert des romans photos. Puis ils avaient créé et mis en forme un texte, une histoire.

Enfin, ils l’avaient illustrée en se mettant en scène dans des photos.

On remarquait surtout une grande implication des ados, malgré leur statut de « faibles lecteurs ». Au final, c’était plutôt une bonne expérience, tant pour la bibliothécaire que pour les enfants.

Le projet de Fanny

Projet : Roman photo (CE2-CM1-CM2)/ Le roman dont tu es le héros. Projet sans matériel informatique (peut se faire en mieux sur ordinateur)

Uniquement des enfants avec autorisation photo par les parents.

Matériel nécessaire : Feuilles A4 simples puis cartonnées blanches,  petit matériel (colle, ciseaux…), selon leur script certainement besoin de matériel particulier exemple possible : un pistolet en plastique, un chapeau… appareil photo ou tablette, imprimante couleur.

Objectifs :

  • Découverte du roman photo, écrire un script simple, se mettre en scène, réaliser un roman photo.

Séance 1 :

– Découverte d’un roman photo et de ses codes.

– Réalisation d’un script par groupe.

Séance 2 :

  • Mise en scène et prise de photographies

Séance 3 :

  • Collage des photos
  • Ajout du texte : bulles …