L’interview Hihnisante

Bonjour Le Pixel Culturel. On vu a vu récemment à l’épreuve du lancer d’encyclopédies des J.O. (une épreuve malheureusement encore assez confidentielle), puis nous vous avons suivi dans un reportage « Rendez-vous en bibliothèque inconnue »… certains disent même vous avoir aperçu sur des vidéos prises lors de la révolution française ! Mais qui êtes vous donc ?

Je suis ton père…. tout simplement….

Ouhaou ! Voilà qui va révolutionner nos façons de penser ! Mais dites moi, après tous ces exploits, comment vous êtes vous retrouvée piégé ici, dans l’Infra-Monde ?

J’ai rencontré Hihn qui a deux qualités. La première plutôt commune : l’humour. La seconde est beaucoup plus rare : l’imagination.  L’attirance s’est ainsi faite. La suite est simple : une petite séance de torture pour obtenir les codes administrateurs du site et le tour était joué !

Nos lecteurs doivent-ils en déduire que tout, dans le monde des bibliothèques, n’est que corruption, menaces et dépravation ? Est-ce donc ça la culture qui fait la fierté de la France ? Pourquoi vous être dirigée vers ce milieu de gangsters ?

Comme je suis un agent double, j’ai, vous vous en doutez, deux versions. La version officielle est que dans ce monde de brutes capitalistes où l’on doit payer pour tout, seule la culture reste gratuite. C’est à la fois brillant et absurde. Cela me correspond bien. Ma version officieuse est bien sûr tout autre. Je suis à la recherche du sudoku perdu de Charlemagne…. j’arpente les bibliothèques classées pour cela.

Je vois. Vous êtes donc un peu l’Indiana Jones des bibliothèques de conservation. Il faudra un jour que vous nous expliquiez votre quête. Puisque vous lancez le sujet, psychologiquement parlant, vous êtes plutôt bibliothèque universitaire, municipale, classée ou départementale ?

Municipale définitivement. Je suis comme les stars :  j’aime le public.

Je vous laisse le dernier mot pour conclure cette interview :

Fourchette.

Animations en bibliothèque

%d blogueurs aiment cette page :