Archives du mot-clé Point d’vue

PROJET ANIMAL LECTEUR – ANIMATION EN BIBLIOTHEQUE

18PAL

ProjetPAL

RUBRIQUE : J’donne mon point d’vue ; Ca ne se fait pas en France

Il y a un projet qui me tient particulièrement à cœur : le PAL logo (Projet Animal Lecteur).

Tout le monde connait Dewey, le chat bibliothécaire des Etats-Unis qui avait marqué de sa présence les usagers et les bibliothécaires de sa structure. Je vous propose d’aller bien plus loin avec le Projet Animal Lecteur en associant Zoothérapie et difficultés de lecture.

Ce projet existe depuis 1999 dans les écoles et les bibliothèques (pas celles de France bien entendu) et met en contact un enfant et un animal. Il s’agit en fait de zoothérapie destinée aux enfants ayant des troubles ou des difficultés de lecture.

L’enfant va lire un album à un chien dressé spécialement (celui-là même que l’on retrouve dans les hôpitaux ou les maisons de retraite). Cela parait tout simple mais l’enfant ne se sent pas jugé par l’animal et de nombreux progrès significatifs ont été notés par l’association R.E.A.D.  à l’initiative de ce projet.

pimpa-penguin-800px

J’ai donc l’aval de ma responsable pour (tenter de) mettre en place un projet de ce genre (du moins faire un bon dossier de projet) dans notre ville (messieurs, mesdames les élus, pensez au Buzz : cela n’existe pas ENCORE en France), j’ai eu un retour par mail très positif des associations R.E.A.D. des Etats-Unis, mais je me heurte aux réactions totalement contradictoires des acteurs français avec lesquels j’entre en contact (et qui – entre autre – me font dire que nous avons dix ans de retard dans notre pays) :

  • Ayant rencontré des zoo-thérapeutes d’une association de zoothérapie de la ville de B., une des animatrices stagiaire m’a répliqué qu’elle ne « voyait pas l’intérêt pour les animaux ». Mais pardon ma p’tite dame ? Ai-je bien entendu ? Que faites-vous dans une association de zoothérapie, alors ? Les petits-vieux seraient-ils plus intéressants que les enfants ? Voilà donc tout le problème de la France : si même les zoo-thérapeutes ne sont pas convaincus et font des manières avant même d’essayer, nous ne sommes pas rendus. Je suppose que ce point de vue, défendu par la nana stagiaire, est partagé par les autres assos’ contactées par mail qui n’ont même pas pris le temps de me répondre.
  • Une bibliothécaire pro-bibliothèque-troisième-lieu m’a fait remarquer avec de grands yeux qu’il faudrait « faire entrer les animaux dans les bibliothèques ». Je ne suis pas spécialement accro au concept, mais la signification de « bibliothèque troisième lieu » n’est-il pas de s’ouvrir au monde, rendre l’espace accueillant « comme à la maison » ? Nous autorisons désormais la nourriture, les boissons, nous voyons des espaces ouverts multiculturels et multi-usages. Alors pourquoi ne pourrions-nous pas laisser les animaux entrer dans nos structures ? J’ai trouvé plutôt amusant cette remarque venant d’une personne prônant la mutation totale des bib’.

Colorful-Paw-Prints-Pattern-Background-Reinvigorated-3-No-Black-background-800px

Quelle ville aura assez de sang chaud et de motivation pour monter un projet de ce type ? Bien entendu, je ne dis pas que tout le monde doit absolument être convaincu par mon projet ou ressentir un amour immodéré des chiens, chats et autres bêtes à poil. (Ou même croire en la zoothérapie)

Mais le PAL ne s’approche-t-il pas de nos missions de bibliothèques et médiathèques ? Si je reprends la charte de l’UNESCO, ce projet pourrait recouper au moins 7 points :

  1. « créer et renforcer l’habitude de lire chez les enfants dès leur plus jeune âge;
  2. soutenir à la fois l’auto-formation ainsi que l’enseignement conventionnel à tous les niveaux ;
  3. fournir à chaque personne les moyens d’évoluer de manière créative ;
  4. assurer l’accès aux différentes formes d’expression culturelle des arts du spectacle ;
  5. développer le dialogue inter-culturel et favoriser la diversité culturelle ;
  6. soutenir la tradition orale ;
  7. soutenir les activités et les programmes d’alphabétisation en faveur de toutes les classes d’âge, y participer, et mettre en oeuvre de telles activités, si nécessaire. »

==> Pour aller plus loin : Association Américaine R.E.A.D. (The Reading Education Assistance Dogs ) ramifiée en Italie, au Canada, Angleterre, Finlande, Suède, Afrique du Sud, Espagne, Slovénie…

« Unfortunately, we don’t have any active R.E.A.D. teams registered in France. » me répondait le coordinateur du programme R.E.A.D. de Salt Lake City.

 ==> Découvrez les actions en Lettonie, Finlande… avec mon tout-petit dossier de presse sur le thème. (Résumé de la conférence IFLA J »e suis là pour écouter : Lire à un chien dressé » ; articles ENSSIB … )

==> Dossier PAL <==

Mots clef : Bibliothèque publique ; service d’aide à la lecture ; Médiathèque ; Zoothérapie ; Difficultés de lecture ; Lire avec un chien ; Animaux en bibliothèque ; Lire à un animal ; Zoothérapie et bibliothèque…